Festival du cinéma israélien 2011

La Vidéo

Soirée d'inauguration du 11ème Festival du cinéma israélien

Témoignages


"C’est un cinéma que je suis depuis plusieurs années en tant que spectateur mais aussi en tant que réalisateur et raconteur d’histoires. J’ai vu beaucoup de films israéliens dont l’énergie et l’esprit critique me rappellent le cinéma italien de l’après-guerre ou la Movida espagnole des années 1980."

Pascal ELBE, acteur et parrain du Festival du cinéma israélien 2011.

L’ambition du Festival est toujours placée sous le signe de l’ouverture culturelle et de la création, du dialogue et de l’échange. Comme chaque année, une quinzaine de long-métrages et une dizaine de documentaires non distribués en France ont été diffusés, ainsi que les meilleurs courts-métrages d’animation de l’Ecole Bezalel (Académie des Arts et du Design de Jérusalem). 

Parmi les longs-métrages, les films d’Avi Nesher, Nina Menkes, Nir Bergman, Avishai Sivan, Dani Menkin, Eitan Zur, Doron Tsabari, Itai Lev, Adam Sanderson ou Dover Kosashvili. Et le film Invisible, de Michal Aviad, avec Ronit Elkabetz et Evgenia Dodina, présenté à Berlin. 

Une thématique « Russian Connexion » de films documentaires a été l’occasion de montrer les films d’Alexander Gentelev, Leon Prudovsky, Ohad Itach et Dana Goren.

Pour compléter la thématique littérature et cinéma, un documentaire sur André Chouraqui et un documentaire sur l’écrivain réalisateur arabe israélien Sayed Kashua ont été programmés.