Découvrez les photos de la réception organisée par la Fondation France Israël en hommage à M.Paul Schaffer hier, mardi 23 juin.

24/06/2015

Découvrez les photos de la réception organisée par la Fondation France Israël en hommage à M.Paul Schaffer hier, mardi 23 juin. 

 

 

 

 

 

Pierre-François Veil, Président du Comité Yad Vashem France 

Arrivée de M. Paul Schaffer 

Discours de Sabrina Allouche, responsable du voyage des descandants de Justes pour la Fondation France Israel  en hommage à M.Paul Schaffer

Emilie Duret, descendante de Justes, Sabrina Allouche, Isabelle Becchia, descendante de Justes, Nadine Blaish, bénévole de la FFI.

Mme et M. Paul Schaffer 

Schindler's List interprété par Chiara Licusati en l'honneur et devant M.Paul Schaffer 

Serge et Beate Klarsfeld 

Discours de M.Paul Schaffer

Mme Revcloevschi, sa petite-fille et son amie qui ont gagné le Concours National de la Résistance et de la Déportation, suite à l'interview faite de P. Schaffer. 

 

Discours d'Apolline de Malherbe, journaliste, descendante de Justes et marraine de la délégation 2015 du voyage des descendants de Justes 

 

Lettre de Miry Gross Directrice des Relations avec les pays francophones pour Yad Vashem lue par Nicole Guedj  :

A Paul Schaffer,

Notre ami Paul Shaffer, est, comme chacun le sait, un homme de conviction et de fidélité qui fait honneur à la communauté juive de France pour son soutien à Israël et à la mémoire de la Shoah.

Mais c’est pour moi, en particulier, un peu plus que cela. Véritable autorité morale, il est pour moi un mentor, un modèle, un conseiller, celui à qui je peux m’adresser lorsque je me pose des questions sur la meilleure façon de mener la mission de Yad Vashem en France.

Pour tout dire, Paul est un gentleman moderne qui sait allier diplomatie et détermination et qui porte le respect de l’autre au premier plan de ses préoccupations.

Et pourtant, ayant du subir dès son enfance la montée du nazisme, la nuit de cristal, la fuite à travers plusieurs pays, la déportation et les camps; ayant perdu ses parents et sa sœur dans la Shoah ; il aurait pu étouffer cette générosité et cette délicatesse qui le caractérisent si bien.

S’il a su rester cet homme ouvert et bienveillant que nous connaissons, c’est parce qu’il en a fait un impératif dans sa vie. 

Comme il le dit lui-même dans son livre de souvenirs, « Le Soleil Voilé » (page 147) : « Je me suis toujours refusé à regarder ceux que je côtoyais quotidiennement avec la perception qui avait été la mienne quelques années auparavant (c’est à dire, pendant la Shoah). J’aurais pu avoir perdu définitivement toutes mes illusions, mais aussitôt après mon retour il m’a fallu réapprendre à rester ouvert et à faire confiance à l’homme ».

C’est justement parce qu’en tant que rescapé de la Shoah « faire confiance à l’homme » n’était plus une évidence mais un travail sur soi, que cette vertu est devenue chez Paul Schaffer un devoir sacré et une leçon pour chacun de nous.

Cher Paul,

Merci pour ta disponibilité

Merci pour tes conseils,

Merci pour ton amitié et ton dévouement à la cause de Yad Vasham.

Merci pour l’amour que tu portes à Israël.

Miry Gross  

 

 Retrouvez toutes les vidéos de la soirée en cliquant sur ce lien: 

https://www.dropbox.com/sh/ti0me009ahb02sm/AAA2QsDLPDKSoCHpXBGpAtXsa?dl=0